Cécile Cuny

Théories des espaces publics

Cours dispensé à l’Ecole d’Urbanisme de Paris en 2015-2016, dans le cadre du parcours de M2 Alternatives Urbaines, démarches expérimentales et espaces publics.

L’objectif de ce cours est de confronter deux approches conceptuelles et méthodologiques des espaces publics. La première les considère comme un lieu de rencontre entre étrangers, et engage une réflexion sur leur accessibilité physique et symbolique, sur l’anonymat, l’exposition de soi et de son corps au regard d’autrui ou la manière dont l’ordre social s’invente et se reconduit dans les interactions entre étrangers. La seconde approche est structurée par les débats sur la « sphère publique », espace discursif dans lequel s’élaborent la normativité et la rationalité des sociétés contemporaines. Les questions d’accessibilité et de publicité recouvrent dans ce cadre une réflexion sur l’(in-)égalité et la représentation politiques, sur la place et le rôle du conflit, des émotions et des formes non argumentatives de prise de parole dans la dynamique des échanges.

Textes et auteurs étudiés en cours

Hannah Arendt, Qu’est-ce que la politique ?, Paris, Pocket, 1995 (1956-1959).

Nancy Fraser, « Repenser la sphère publique : une contribution à la critique de la démocratie telle qu’elle existe réellement », Hermès, vol. 31, n° 3, 2001 (1992).

Erving Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne, tome 2 : Les relations en public, Paris, Editions de Minuit, 1973 (1971).

Jürgen Habermas, L’espace public. Archéologie de la publicité comme dimension constitutive de la société bourgeoise, Paris, Payot, 1993 (1962).

Jane Jacobs, The Death and Life of Great American Cities, New York, Random House, 1961.

Isaac Jospeph, « Le nomade, la gare et la maison vue de toutes parts », Communications, vol. 73, n° 1, 2002, p. 149-162.

Colette Pétonnet, On est tous dans le brouillard, Paris, Editions du CTHS, 2002 (1979).

Richard Sennett, Les tyrannies de l’intimité, Paris, Seuil, 1979 (1974).

Iris Marion Young, « La démocratie délibérative à l’épreuve du militantisme », Raisons politiques, vol. 42, n° 2, 2011 (2001), p. 131-158.

Sharon Zukin, Naked City. The Death and Life of Authentic Urban Spaces, New York, Oxford University Press, 2010.

%d blogueurs aiment cette page :